La Lune Blanche

Cartomancie,voyance amateur, spiritualité, numérologie, yi king
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rituels et fêtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
satiliana
Ame de Lune
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1171
Age : 33
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Rituels et fêtes   Mer 11 Nov - 17:19

hindou est centré autours de diverses cérémonies personnelles ou publiques. Le culte (puja) consiste surtout en une succession d'obligations quotidiennes marquées par des invocations. Chez lui, le pratiquant entretient un feu sacré devant lequel il fait des offrandes au dieu invoqué. La famille peut faire effectuer le rituel et les sacrements (samskara) par un brahmane, quelle que soit sa classe sociale.

Les samskaras marquent des rites de passage, de la naissance à la mort, en passant par l'initiation religieuse (upanayana) des jeunes garçons des classes supérieures, et le mariage, le plus important de tous. Les funérailles sont marquées par la crémation du corps du défunt.

Une partie du culte se déroule au temple. Le pratiquant adresse ses prières à une divinité de son choix à qui le temple est dédié. Il peut apporter des offrandes et réciter des prières. La construction d'un temple ne se fait pas au hasard et intervient après de savants calculs astrologiques et numérologiques. L'espace est divisé en 5 parties. Au centre du temple se trouve le "saint des saints" (garbhagriha) qui est la résidence du dieu pour qui le temple a été construit; puis une chambre interne (antaral); un vestibule central (madhya mandapa); un grand vestibule (maha mandapa) et un petit vestibule (ardha mandapa). Le "saint des saints" est surmonté d'un dôme (le shikara), symbole du Mont Meru, montagne mythologique qui soutient l'univers. À quelques rares exceptions, et bien que l'accès au temple soit permis à tous, seuls les hindous peuvent pénétrer dans le saint des saints. Les fidèles déambulent autour de ce dernier dans le sens des aiguilles d'une montre.

La représentation du dieu situé dans le saint des saints est traité comme une personnes. Elle est lavée, habillée et ointe. Lors des grandes fêtes, l'idole, ou une copie, est sortie du temple sur un chariot (le rath) et suit une procession.

On accède au temple par des portes dont certaines peuvent être monumentales et surmontées d'un gopura pouvant mesurer plusieurs dizaines de mètres et couvert de statuettes de divinités. Dans les temples les plus importants on peut trouver des halls (mandapas) reliés au centre du temple par des couloirs, des piscines où les fidèles se baignent pour se purifier, des monastères, des écoles.
Durant le culte, les hindous prononcent rituellement la syllabe "Aum" (le pranava). Il s'agit d'un caractère sacré du sanskrit, c'est le son originel, celui qui a permis la création du monde. Pour d'autres, il représente la Trinité (Brahma, Shiva, Vishnu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louvoyance.vpweb.fr
satiliana
Ame de Lune
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1171
Age : 33
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rituels et fêtes   Mer 11 Nov - 17:22

Les FETES hindoues sont nombreuses. Leurs dates sont calculées d'après le calendrier lunaire. La façon dont elles sont célébrées peut varier d'un endroit à un autre. Officiellement, en Inde, il y a 16 jours fériés. La plupart des fêtes sont annuelles mais il en existe de plus rares comme Kumbha Mela qui a lieu tous les 12 ans.

Voici les principales fêtes:

Pongal (ou Makar Sankranti) : En janvier. Cette fête est surtout célébrée dans le sud de l'Inde en milieu rural et dure quatre jours. Le pongal est un plat à base de riz, de sucre, de dhal et de lait. Les gens lavent leur maison et les décorent. Le troisième jour est marqué par la vénération du bétail. Les bovidés sont lavés, maquillés, ornés de clochettes et de fleurs avant de parader dans les rues. On assiste aussi à des combats de taureaux.

Maha Shivaratri : en février-mars. C'est la Grande Nuit de Shiva. Les hindous célèbrent la nuit durant laquelle Shiva, sous sa forme de danseur cosmique (le Nataraja), a exécuté le Tandava c'est-à-dire la danse de la création, de la préservation et de la destruction. Dans les temples, les fidèles chantent, récitent des prières, font des offrandes au lingam (symbole phallique de Shiva).

Basant Panchami : en mars. La fête se déroule au cinquième jour du printemps. La couleur jaune y tient une place importante. Les gens portent des vêtements jaunes, offrent des fleurs jaunes en offrande. Cette fête est aussi dédiée à Saraswati, épouse de Brahma.

Holi
: en mars. Cette fête, très populaire et très exubérante, marque le début du printemps. A cette occasion, les hindous se recouvrent les uns les autres d'eau et de poudres colorées. Toute la population participe, jeunes comme vieux. Des feux de joie sont allumés pour célébrer la destruction du démon Holika.

Ramanavami : en avril. Cette fête célèbre la naissance de Rama, héros du Ramayana et incarnation (avatar) de Vishnu. Elle est marquée par des danses et des chants.

Naag Panchami : en juillet/août. Cette fête a lieu en l'honneur du serpent à mille têtes Sesha, protecteur de Vishnu.

Rakshabandham : en août. Cette fête symbolise l'amour que porte une sœur à son frère. Le mot Raksha signifie "protection" et Bandham signifie "liens". A cette occasion, et après un échange de bonbons, les femmes hindoues offrent des bracelet en corde (le rakhi) à leurs frères ou à un homme qu'elles considèrent comme leur frère. En retour, les hommes promettent de les protéger.

Janmashtami : en août. Il s'agit de l'anniversaire de Krishna, huitième avatar de Vishnu. L'image de Krishna enfant est baigné puis placé dans un berceau. On célèbre aussi l'amour que Krishna porte à Radha. Les femmes préparent traditionnellement des confiseries à base de lait et de beurre, aliments préférés de Krishna.

Ganesh Chaturthi : en septembre. C'est la fête de Ganesh, le dieu à tête d'éléphant, fils de Shiva et Parvati. La célébration est surtout pratiquée dans le sud de l'Inde. Des représentations de Ganesh sont préparées par les fidèles des mois à l'avance. A la fin des festivités, les statuettes et les images de Ganesh sont immergées dans la mer ou une rivière. À Mumbai (Bombay), après une procession rassemblant des milliers de fidèles, les idoles sont immergées dans l'océan.

Dussehra (Durga Puja ou Navaratri)
: en octobre. C'est l'une des fêtes les plus importantes de l'Inde. Elle dure dix jours et a une signification différente suivant les régions. Au nord elle célèbre la victoire de Rama sur le démon Ravana. Pendant ces dix jours, la vie de Rama est racontée. Le dixième jour (vijayadasmi), d'immenses effigies de Rama, Sita et Lakshmana sont dressées face à celles de Ravana, son frère Kumbhkarna et son fils Meghnath. Ces dernières sont transpercées de flèches enflammées et sont détruites sous les acclamations de la foule. Au Bengale la fête prend la forme de Durga Puja et est dédiée à la déesse Durga. Elle est Shakti, l'énergie cosmique qui permet la destruction du mal. Au Tamil Nadu, les trois premiers jours sont dédiés à Lakshmi, déesse de la prospérité, les trois suivants à Saraswati, déesse du savoir et des arts, et les trois derniers à Shakti (Durga).

Divali (ou Deepavali) : en octobre. C'est une très grande fête. Elle célèbre les récoltes d'automne. C'est aussi la fête des lumières. Deepa signifie "lumière" et Avali signifie "rangée".Elle marque le retour de Rama après son exil de 14 ans et les lumières sont allumées pour le guider. Lakshmi (notamment à Mumbai) et Kali (à Calcutta) sont aussi célébrées ce jour là. Dans le sud, Divali marque la victoire de Krishna sur le démon Narakasura. Divali marque également le Nouvel An hindou. Pour l'occasion les familles nettoient leurs maisons, portent des habits neufs, tracent des dessins (rangolis) sur les murs et les trottoirs et font exploser des feux d'artifice. La fête s'étale sur cinq jours.

En plus de ces fêtes nationales, il existe quantité de fêtes locales ou régionales. Parmi les plus importantes on peut citer : la fête du Grand Bassin et la fête de Chithirai à Madurai (Tamil Nadu); le Marathon des éléphants à Thiruvananthapuram (Kerala); Amarnath Yatra à Amarnath (Cachemire); la grande fête du char à Puri (Orissa); Pooram à Thrissur (Kerala); Onam (Kerala).

A ces fêtes se rajoutent des pèlerinages (tirthayatra) plus ou moins importants et dont l'origine est très ancienne. Les raisons pour lesquelles les pèlerins se rassemblent à un endroit sont diverses. Il peut s'agir des rives d'une rivière ou d'un fleuve comme le Gange, des endroits où ont soi-disant vécu des personnages légendaires, ou des endroits où se sont manifestées des divinités.
L'Inde compte sept villes sacrées (les tirtha): Ayodhya (dédiée à Rama); Mathura (Krishna); Haridwar (site où le Gange surgit de l'Himalaya); Varanasi; Ujjain (Shiva); Dwarka (Krishna) et Kanchipuram. Dwarka est aussi un des points cardinaux (dham) de l'Inde sacrée (celui de l'est). Les trois autres sont Badrinath au nord, Rameswaram au sud et Puri à l'ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louvoyance.vpweb.fr
 
Rituels et fêtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rituels et gestes symboliques
» Les paroles de Bouddha: les rituels religieux
» Les Puits Rituels et Funéraires
» Les sacrifices rituels
» Les reves apres prieres,rituels..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Lune Blanche :: Les religions (en latin, ce qui relie) :: Hindouhisme-
Sauter vers: